Convictions d'Olivier Giroux

Qu'est un vigneron contemporain ?

Celui assis sur sa machine à vendanger flambant neuve, utilisant des engrais et produits chimiques, à la recherche de coûts de production toujours plus faibles afin de gagner des parts de marché. Celui qui ne descend plus de son tracteur, mecanisant à outrance les travaux , bossant de manière quasi industrielle , faisant un vin qui ressemble à tous les autres banalisant le goût.

J'ai choisi une autre voie :

Celle de produire des vins de caractère avec une identité, une personnalité, des vins de terroirs.

La nature est tellement bien faite, que si on la respecte, alors il n'existera pas deux vins identiques !

Passage au bio.

L'achat du domaine en 2002, me vit en possession d'un fabuleux potentiel de terroirs , seulement les sols étaient quasi morts (Ah... monsanto et son fameux roundup biodégradable soutenu par des campagnes de pubs mondiales : souvenez-vous le chien déterrant son os)

Mon rôle, après dix ans de travail pour réssuciter ces sols, est de choyer ce patrimoine de terroirs afin de pouvoir le transmettre en état à la génération suivante.Et pour ce faire, une seule solution : la viticulture biologique.

La viticulture biologique , c'est passer son temps à ce que la vigne soit en bonne santé, forte (de défenses naturelles), sur un élément vivant, là ou la viticulture conventionnelle consiste à faire que la vigne ne soit pas malade à coups de médicaments et compléménts  alimentaires.

Une nuance sans doute, mais surtout un état d'esprit.


Le labours n'est pas qu'un désherbage mécanique, il aère les sols , dynamisant la vie microbienne et organique. Les traitements,à base de soufre et cuivre, rythmés par le calendrier lunaire, doivent être raisonnés à la parcelle.Toute cette évolution, s'est faite en douceur, avec un certain recul, au fur et à mesure des observations, des rencontres humaines aussi.

Ce travail minutieux dans les vignes en amont, permet de rentrer en cave des raisins indemnes de produits chimiques, souvent complexes. Des raisins porteurs de leur origine, celle du Clos des Rocs, des Mures ou encore En chantone, mais aussi porteurs de leurs propres levures naturelles dites indigènes, ces raisins de qualité sont le garant de vins authentiques. Les vins n'auront nullement besoin d'être assistés par des produits rajoutés, et fermenteront lentement, nous permettant de diminuer les doses de sulfites.

Produire des vins de terroirs, c'est produire des vins fiers de leur origine, des vins de caractère, ne ressemblant à aucun autre, ayant une forte personnalité, ayant leur propre diversité aromatique. Alors la magie d'une belle bouteille de vin pourra opérer et créer de l'émotion.

Car en conclusion, malgré toute l'amour et la passion avec lesquelles il travaille, le vigneron a une seule raison d'être :

accrocher un sourire de plaisir sur le visage de celui qui déguste son vin...

Olivier Giroux

DSCN3016